Vous souhaitez planter une truffière ...

… pour mettre toutes les chances de réussite de votre côté afin d’obtenir une belle production de truffes, il est primordial de réaliser avec soin les 4 étapes suivantes :

  1. Choisir un terrain propice à la culture de la truffe
  2. Choisir l’espèce la mieux adaptée et déterminer la densité de plantation
  3. Préparer le sol
  4. Planter
Choisir un terrain propice à la culture de la truffe

La qualité de votre plantation est une condition essentielle au bon développement de votre truffière.

Il faut s’assurer que le sol de votre parcelle et le climat de votre région conviennent à la production de la truffe, et ceci grâce à des analyses de terre faites en laboratoire spécialisé.

Vérifiez aussi les antécédents culturaux de la parcelle : vigne, céréales, jachère.

La préparation du sol doit donc être faite en temps voulu et avec soin.

"Si vous voulez des truffes, plantez des arbres". Joseph Talon
Choix du plant truffier le mieux adapté

Le plant mycorhizé va permettre d’ensemencer le terrain avec la truffe. Le bon choix de l’essence végétale est important. La règle est de planter ce qui vient le mieux naturellement.

La densité de plantation varie de 250 à 550 plants par hectare

Haute densité : espoir de produire plus rapidement mais durée de vie de la truffière plus courte par fermeture du milieu. A éviter sur terrain fertile et avec des essences poussantes comme le noisetier.

Basse densité : à contrario, entrée en production moins rapide mais durée de vie plus longue. Plus le terrain est riche, plus on plante large et plus on peut cultiver intensivement.

Préparation du sol

Labour léger de 30 cm maximum repris par des façons superficielles au vibroculteur ; on évitera tout défonçage en profondeur qui remonterait de la mauvaise terre en surface et aussi des gros cailloux.

Par contre, sur un terrain qui n’a pas été travaillé depuis plusieurs années, un décompactage au ripper sur la ligne de plantation (40-50cm) est conseillé. Il aura pour but de favoriser l’installation du chêne à système racinaire pivotant et de lui assurer plus tard une bonne réserve d’eau.

Plantation

Opération décisive. Une mauvaise plantation retarderait l’entrée en production et pourra engendrer des pertes de plants la première année.

De la qualité de la plantation dépendra toute la vie future de l’arbre.

Cultivez

Il faut prendre en compte, à la fois, le plant et la truffe.

L’objectif est d’assurer une bonne reprise du plant après la plantation avec une croissance régulière, pour permettre au système radiculaire de coloniser le sol.

Pour la truffe, l’idée est de lui permettre de se maintenir sur le système racinaire, pour aboutir à la fructification.