Peut-on utiliser un désherbant chimique dès la 1ère année ?

Comme nous le recommandons dans notre chapitre « Plantez », mieux vaut être écolo avec la truffe. Un bon sarclage manuel au pied des arbres leur sera bien plus favorable ! Même si l’utilisation d’un désherbant de contact peut rendre service lorsqu’on a une plantation importante et qu’on s’est laissé dépasser par le temps.

Le paillage plastique ne nuit-il pas au champignon ?

Nous avons de très belles références de production sous paillage plastique, et, à priori, il n’y a pas de risque à l’utiliser, au contraire : cela supprime le travail d’entretien au pied des arbres puisque l’herbe ne pousse plus, et permet aussi de limiter l’évaporation en été. Attention toutefois en sol asphyxiant (utilisez plutôt des plastiques tressés) et gare aux mulots qui aiment bien nicher dessous !

Doit-on tailler les plants la 1ère année ?

La taille ne doit intervenir qu’à la 2ème année ; elle consistera essentiellement à supprimer les rejets et à dégager la base du tronc en ayant pour objectif de former un cône renversé (voir chapitre «Cultivez »)

L’irrigation est-elle indispensable pour produire de la truffe ?

Dans le chapitre « Cultivez », nous mettons l’accent sur le fait que la truffe est un champignon à qui, comme pour tout champignon, il faut certes de la chaleur, mais aussi de l’humidité. « Un été sans pluie donne un hiver sans truffe » ; mais gare aux excès et n’oublions pas que Tuber melanosporum est xérothermophile : elle aime la chaleur, mais elle résiste mieux à la sècheresse qu’à l’excès d’eau. Alors, prudence !

Peut on utiliser l’eau de la ville pour arroser les truffiers ?

L’eau de la ville peut être utilisée pour arroser les truffiers : c’est elle que nous utilisons pour l’élevage de nos jeunes plants.
Attention quand même qu’elle ne sente pas le chlore à plein nez !
Rien ne vaut malgré tout l’eau de source, de puits, ou la pluie recueillie par ruissellement.

Est-ce que je dois tenir compte de la lune pour mes interventions ?

C’est une question que l’on nous pose souvent lors de la plantation et au moment des interventions importantes en trufficulture, comme la taille ou le travail du sol.
Effectivement, nous savons que la lune a une influence sur les végétaux et les êtres vivants en général. Les « anciens », fins observateurs de la nature, en parleraient mieux que nous.
Alors, respectons le cycle de la lune quand on le connaît. Mais, pour nous, la meilleure règle est de réaliser les interventions dans les meilleures conditions possibles, à commencer par planter sur sol bien préparé, ressuyé et non gelé, et en temps utile.