TAUESG 2018 in Visby – Congrès sur la truffe de Bourgogne

Le septième Congrès du TAUESG a eu lieu cette année en Suède, sur l’île de Gotland, dans la ville de Visby entre le 14 et le 16 novembre 2018.

Les différents travaux exposés lors de ce colloque sur T. aestivum/uncinatum cheminent vers des voies déjà bien explorées chez T. melanosporum.

L’irrigation demeure « le nerf de la guerre » avec un constat unanime de la nécessité d’arroser pour produire, surtout cette année avec une sécheresse estivale sévère observée dans la quasi-totalité de l’Europe.

Dans ce contexte, il est intéressant de rapporter des résultats positifs sur des plantations réalisées en densité plus faibles (6 x 4m) qui se caractérisent par une production moins précoce mais plus durable. Une hypothèse évoquée serait une meilleure disponibilité de l’eau par rapport à la fermeture des milieux.

Une approche intégrée au programme « culture truffe » avec les sondes pour mesurer le degré d’humidité dans les sols a mis en relation le développement du champignon et les apports d’eau (détection quantitative du mycélium avec des technologies basées sur l’ADN). Ce type d’étude révèle aussi un effet favorable des ombrières sur le taux d’humidité dans les sols.

Des outils bio-moléculaires ont également servi à étudier la présence de T. aestivum dans la flore en fonction des profils truffiers (zone productive et non productive). Elle a été détectée dans les 2 cas en quantité similaire. Par contre, la même approche a été effectuée pour des champignons endomycorhiziens en révélant une différence significative entre zone productive et non productive sans explication avérée pour l’instant.

Des réussites de cultures ont été rapportées en Autriche et en Allemagne ainsi que dans une zone centrale européenne appelée la Pannonie regroupant une partie des pays suivants : Autriche, Hongrie, Slovaquie, Slovénie, Croatie, Serbie et Bosnie-Herzégovine. Cette aire géographique a un fort potentiel truffier liée à son histoire géologique. L’étude des flux en source « NPK » (azote-phosphore-potassium) a montré une variation nette de ces éléments en fonction des périodes de fructification ou d’installation des mycorhizes.

Résultat de recherche d'images pour "pannonie"

Un appel a également été lancé pour développer un réseau européen d’observation du suivi de parcelles. L’objectif est de mettre en place une trame commune de relevés afin de disposer d’une base de données cohérente.

Pour notre part, nous avons présenté un travail de reconversion d’une plantation de noisetiers à fruits en truffière à T. aestivum en Charentes.

Nous avons également visités plusieurs truffières, plantées avec des arbres Agri-Truffe, et nous avons trouvé beaucoup de truffes.

Le Congrès s’est terminé le vendredi. Nous étions 65 participants venus de plusieurs pays d’Europe, notamment la France, l’Allemagne, les pays de l’Europe centrale et orientale, et bien sur, les pays scandinaves. Une délégation des Etats-Unis était aussi présente.

Chers visiteurs, bénéficiez actuellement d'une remise sur nos produits ACTITRUFFE UNCINATUM sacs de 5 litres et sacs de 15 litres. Pour toute commande effectuée à partir du mercredi 19 décembre, les expéditions reprendrons à partir du lundi 7 janvier. Nous vous souhaitons de très bonnes fêtes de fin d'année. L'équipe d'Agri-Truffe. Rejeter